Bizi ! Au FIPA Biarritz

Ce samedi 26 janvier à 19h30, 25 militant-e-s du mouvement altermondialiste Bizi ! ont déployé une grande banderole sur la façade de la gare du Midi à Biarritz avec un message en clin d’œil au festival audiovisuel FIPA dont c’était la cérémonie du palmarès et de clôture au même moment. Cette banderole disait : « Il y a un an, promesses d’aménagements cyclables à Biarritz : du cinéma ?! ». Pendant ce temps, d’autres militants distribuaient des tracts au public présent expliquant le sens de cette action.

Par cette action spectaculaire, Bizi ! veut interpeler la mairie de Biarritz sur le retard pris dans la réalisation des aménagements cyclables promis il y a tout juste un an. En effet, le conseil municipal de Biarritz a voté en janvier 2012 une délibération prévoyant la réalisation d’un premier circuit côtier depuis le Phare jusqu’à la Cité de l’Océan, permettant d’assurer une continuité cyclable d’Anglet à Bidart ainsi que la création de cheminement vélo en centre ville pour des usages utilitaires.

Ces engagements en faveur du développement de la pratique du vélo à Biarritz avaient été pris suite à la campagne Bizikleta menée à l’automne 2011 par Bizi !

« Ces promesses de premiers aménagements cyclables prioritaires constituaient un bon départ pour enclencher la métamorphose de Biarritz en une ville cyclable. Malheureusement, force est de constater qu’un an plus tard, rien n’a été réalisé » indique Iban Grossier, responsable du groupe Alternatives au Tout Voiture de Bizi !: « L’action d’aujourd’hui intervient après plusieurs rencontres avec la mairie et des courriers de Bizi ! restés sans réponse. Aujourd’hui, nous demandons à connaître le contenu détaillé des projets et le calendrier précis de réalisation des aménagements cyclables à Biarritz. Nous insistons sur le fait que, par exemple, l’instauration d’un double sens cyclable rue Mazagran pourrait se faire immédiatement et pour un coût modique ».

Dans une agglomération où les transports représentent plus de 60% des émissions de gaz à effet de serre, responsables du changement climatique en cours, et alors que la moitié des déplacements font moins de 3 km, le vélo apparaît comme une solution d’avenir pour lutter efficacement contre le réchauffement climatique en se déplaçant autrement au quotidien, pour aller au travail, se divertir ou faire ses courses.

« Pour éviter un emballement climatique qui serait catastrophique et irréversible, il y a urgence à agir, ici au Pays Basque et partout ailleurs dans le monde. » insiste Jonathan Palais, spécialiste de la thématique climat au sein de Bizi ! « Mais comment espérer qu’à l’échelle internationale un changement radical de nos sociétés s’opère, si ici, à Biarritz, nous sommes incapables de réaliser rapidement de simples aménagements cyclables qui aideraient à changer durablement nos habitudes de déplacements quotidiens ? »

http://www.bizimugi.eu/